Média planning, Stratégie

Espoir et limites de LCI sur la TNT gratuite

Canal 26 LCI

L’autorisation, par le CSA, de la diffusion de LCI sur la TNT gratuite devrait bouleverser l’ensemble du paysage audiovisuel français, bien au-delà des seules chaînes d’info.

Depuis le 05 avril, LCI s’est relancée « en clair ». Son arrivée, plusieurs fois avortée sur la TNT gratuite suscite bien des questionnements quant aux nouveaux rapports de force qu’elle impose.


 

Sur le traitement de l’info

On accuse souvent les chaînes d’info de faire du sensationnalisme ou d’être alarmiste. Pour autant, jusqu’à ce que le CSA daigne – enfin – lui accorder cette fenêtre de diffusion, LCI ne s’était pas inscrite dans cette ligne éditoriale, « se démarquant des autres chaînes d’info » comme elle aime à se qualifier elle-même. En conséquence, LCI propose une grille de programme essentiellement articulée autour de magazines et de débats, qui tranche avec le rythme de ses consœurs. Pris au jeu, le CSA en a même rajouté dans la convention qu’il aurait réussi à faire signer à la chaîne info.

LCI se voit donc contrainte de conquérir la TNT gratuite, tout en restant une chaîne info « feel good » selon la terminologie des directions de programmes. Au moins jusqu’à Septembre 2016, date à laquelle la vraie-nouvelle LCI devrait être lancée autour d’une grille renouvelée, de nouveaux chroniqueurs et d’un habillage repensé.

 

Sur le flux d’audience

Mais pour atteindre l’objectif annoncé, et fort ambitieux de 1% de part d’audience nationale d’ici à 2018 (BFM à 2,2% en Mars dernier, iTélé à 1,0%), LCI, qui culmine péniblement à 0,1% sur le câble-satellite, devra réussir à capter une partie de l’audience de ses concurrentes, et surtout séduire bien au-delà du potentiel de téléspectateurs des chaînes d’info (à peine 2,0 millions de téléspectateurs cumulés en audience instantanée). C’est sur ce point que le pari de la chaîne portera véritablement : conquérir un nouveau public, adepte d’un autre traitement de l’info, principalement en provenance des chaînes du groupe France Télévision.

 

Peut-on ne pas croire en LCI ?

Mais s’il y a bien une certitude sur ce marché des chaînes d’infos, c’est que celle qui s’est véritablement imposée comme leader du segment, est bien la plus anxiogène. BFM TV, dont le rythme des directs et des duplex de reporters est parfois poussé à l’excès, totalise 2 fois plus de téléspectateurs que sa principale concurrente, iTélé, et monte souvent à près de 15% à chaque événement dramatique national. Alors croire en LCI, telle qu’elle se définie, c’est espérer qu’une « Info Dozy », lente et engourdie, prenne le pas sur l’emballement du partage de l’information de nos sociétés modernes.

LCI, est donc plus que jamais à l’aube de sa reconquête, si tenté qu’elle arrive, cette fois-ci, à vraiment trouver son public.

 

Logo_i_TELE_2013.svgBFMTV

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus : les 2 meilleurs articles du moment

Article d’Emmanuel Charonnat – CB-Expert (accès payant)

Article de Jérôme Lefilliâtre – Libération